This government will self-destruct in ten days…

Ora aqui está o XX Governo Constitucional de Portugal!

Os futuros ex-ministros estão motivados, temos a Super Star, o Vice irrevogável, um ministro da administração interna que atestou da idoneidade de Ricardo Salgado (http://www.publico.pt/…/novo-ministro-da-administracao-inte…), temos um ministro da saúde que considera que tudo está bem no hospitais portugueses e que os médicos que se queixam são uns pobres comunistas com « opiniões » (http://www.tvi24.iol.pt/…/servicos-de-urgencia-em-portugal-…), uma ministra da Cultura, da Igualdade e da Cidadania que não percebe nada de Cultura mas que é expert na Igualdade, se excluirmos as questões LGBT da fórmula e que já tem trabalho de casa : 4 mulheres em 17 membros do executivo ! (http://www.cmjornal.xl.pt/…/teresa_morais_junta_cultura_igu…)
E entretanto ficámos a saber das novas medidas « austeritárias » em relação às pensões de invalidez (http://dinheirodigital.sapo.pt/news.asp?id_news=238544).
Vão ser 10 longos dias! 

Anúncios

Portugueses em França unidos contra a extrema-direita

MANIFESTE

PORTUGAIS ET D’ORIGINE PORTUGAISE en FRANCE

UNIS CONTRE L’EXTRÊME-DROITE

Lien vers le manifeste Unis contre l’extrême-droite à signer

Citoyens portugais ou d’origine portugaise résidant en France, nous voulons exprimer notre profonde inquiétude face à la montée de l’extrême droite en Europe, notamment en France. Nous manifestons notre désaccord avec des propos, des idées ou des actions qui vont à l’encontre des valeurs de la République qui sont la liberté, l’égalité et la fraternité.

Nous sommes issus d’une histoire longue et douloureuse de dictature et nous avons été accueillis dans ce pays, comme tant d’autres individus de différentes origines, tout en contribuant ensemble au développement de la France. Nous avons, par ailleurs, été nombreux à emprunter les chemins de l’immigration clandestine, pointés du doigt aujourd’hui par l’extrême droite. Nous sommes tous immigrés ou fils d’immigrés, raison supplémentaire pour porter haut et fort les valeurs de solidarité, de fraternité et d’ouverture à l’autre.

Nous devons absolument dire « NON » à toute forme de DISCRIMINATION, de NATIONALISME, de REPLI SUR SOI, propres aux théories de l’extrême droite. Nous défendons que ces différentes origines sont un atout, une richesse pour la France dans son ensemble et non un problème.

Les raisons et les responsabilités de cette montée de l’extrême droite sont multiples et transversales, il est ainsi plus que jamais nécessaire de mener un travail profond et volontaire de réflexion et de débat citoyen sur ces questions.

Nous saluons l’engagement politique et citoyen de nos compatriotes qui votent, qui s’investissent dans la vie de leur pays d’accueil ou de naissance et nous appelons tous à FAIRE FRONT FACE À L’EXTRÊME DROITE ; à défendre et à être fiers de cette richesse qui est la diversité, résultat de nos différences.

Unis, faisons front contre l’extrême droite !

Premiers Signataires

Abílio Laceiras (Militant associatif, Syndicaliste,Correspondant du Jornal do Fundão)

Alda Pereira Lemaitre (Ancienne Maire de Noisy le Sec, Dirigeante politique)

Ana Antunes (Chercheuse)

Ana Filipa Roseira (Sociologue)

Ana Furtado (Consultante marketing)

Ana Martins (Assistante sociale)

Ana Pires Silva (Enseignante du EPE)

Anna Martins (Présidente de Cap Magellan)

Arthur Silva (Journaliste)

Augusto Duarte Rozeira de Mariz (Économiste)

Aurélio Pinto (Consultant)

Candida Leconte (Consultante)

Carla Guerreiro (Traductrice et formatrice de Portugais)

Carla Marques (Psychologue)

Carlos Manuel Pinto Ferreira (Ingénieur Génie Civil / Directeur de Travaux entreprise de Batiment)

Carlos Gonçalves (Député au Parlement portugais)

Carlos Pereira (Journaliste)

César Bandeira Martins (Commerçant gérant à Café du Château)

Christophe Fonseca (Réalisateur)

Christopher Pereira (Secrétaire de Casa Amadis – Association culturelle lusophone de Montpellier)

Cristina Semblano (Économiste, Professeur d’économie portugaise à la Sorbonne et conseillère municipale en région Parisienne)

Daniel Alfarela (Photographe)

Emilia Ribeiro (Dirigeante associative)

Hermano Sanches Ruivo (Conseiller Général du département de Paris, 75)

João dos Santos Silva (Syndicaliste FO, Administrateur du Comité National Aristide Sousa Mendes)

João Heitor (Libraire-éditeur)

Joëlle Nascimento (Chef d’entreprise, Fondatrice de PortugalinBox)

José Crespo (Dirigeant associatif, électricien)

Léocadia Dias (Dirigeante associative, membre fondateur de l’AAJS- Les amis de Jorge Semprun)

Luciana Soares Gouveia

Luís Ferreira (Impresario secteur Monuments de la Région Île de France)

Luísa Semedo (Chercheuse en Philosophie Politique et Éthique, Enseignante universitaire)

Manuel do Nascimento

Manuel Fernandes (Retraité)

Manuel Pinto (Monteur Cinéma)

Maria-Benedita Basto (Maître de Conférences, Université Paris-Sorbonne)

Maria Fernanda Pinto (Retraitée L.P.N.H.E. de l’École Polytechnique de Paris, Présidente de la GAPP)

Maria João Pita (Architecte)

Marie-Hélène Euvrad (Maire-Adjointe, Dirigeante associative)

Marina Claro (Étudiante M2 Diplomatie et négociations stratégiques, Université Paris-Sud)

Mário Barroso (Réalisateur)

Mário Cantarinha (Photographe)

Miguel Costa (Fonctionnaire dans le Consulat Général du Portugal à Paris)

Miguel Magalhães ( Fundação Calouste Gulbenkian, Adjoint au Directeur)

Nathalie de Oliveira (Maire Adjointe à Metz)

Nelson De Jesus (Ingénieur, Président de l’association LusoPoissy)

Nuno Gomes Garcia (Écrivain, Consultant littéraire)

Parcídio Peixoto (Dirigeant Associatif, Conseiller des Communautés Portugaises)

Pascal Saraiva (Blogger no Luso Sounds)

Paulo Pisco (Député au Parlement portugais)

Pedro da Nóbrega (Dirigeant associatif historien)

Pedro Vaz (Fondateur et gérant d’entreprise)

Philippe Malheiro (Président de l’association Alegres Do Norte, Fonctionnaire)

Raul Lopes (Dirigeant politique, activiste associatif, Présidente de l’APCS – Association des Portugais du Cœur de Seine)

Rosa Maceira (Adjointe au Maire Mairie de Villiers-le-Bel déléguée aux affaires sociales, à la santé et au handicap, Vice Présidente du CCAS)

Sandra da Silva Pereira (Conseillère municipale à Villejuif/Assistante de direction)

Sílvia Gabriel Fernandes (Attachée de recherche clinique)

Susana Alexandra (Photographe auteur)

Tito Livio Santos Mota (Président de Casa Amadis – Assoc. culturelle de langue portugaise de Montpellier)

Victor Pereira (Chercheur/ Historien)

Vitor Rosa (Chercheur/Professeur universitaire)

https://www.change.org/p/citoyens-portugais-ou-d-origine-portugaise-en-france-unis-contre-l-extr%C3%AAme-droite

Nem todos os Portugueses votam… Le Pen!

Artigo de Arthur Porto no seguimento do Manifesto “Portugueses unidos contra a extrema-direita” e o café-debate de dia 26 de Abril 2015 no café Lusofolie’s “De Salazar à extrema-direita contemporânea – Memória(s), Identidade(s) e Resitência(s)”.

Artigo integral “Non, tous les Portugais ne votent pas… Le Pen!

“Manifeste contre l’extrême-droite

Au moment où le 25 avril, au Portugal et partout dans le monde commémorait la révolution des œillets, marquée cette année par les quarante ans de l’indépendance des colonies, en 1975, une initiative diffusée dans les réseaux sociaux est venue alerter la communauté portugaise en France.

C’est une universitaire qui a eu l’idée et pris la décision, d’abord en cercle restreint et ensuite plus largement, de diffuser un manifeste des «Citoyens portugais ou d’origine portugaise résidant en France» contre la monté de l’extrême droite en Europe, et en France.

Chercheuse en Philosophie Politique et Éthique, Enseignante universitaire, Luisa Semedo écrit ainsi que «Nous manifestons notre désaccord avec des propos, des idées ou des actions qui vont à l’encontre des valeurs de la République qui sont la liberté, l’égalité et la fraternité».

Dimanche dernier, avec Victor Pereira (Chercheur/ Historien à l’Université de Pau) un débat a eu lieu autour du fascisme où des migrants des années 60 mais aussi un jeune élu d’origine portugaise, ont rappelé l’origine sociologique de cette immigration, essentiellement rurale. Venus d’un pays de dictature, sans expérience démocratique et toujours pris par la peur du voisin, informateur potentiel de la police fasciste, ne s’autorisaient pas à exprimer une adhésion politique. Il a également été dit qu’en réalité cette population fait partie aujourd’hui des abstentionnistes l’effort de mobilisation étant, disait l’élu municipal de l’Oise, à développer des actions pour informer les jeunes issus de l’immigration.

C”est ainsi, que cette conférence-débat à Lusofolie’s «lieu très investi par les lusophones de Paris et Région Parisienne, sur une base culturelle, conviviale et démocratique», a été comme le lancement public du manifeste qui a déjà recueilli plus de trois cents adhésions. Le patron du lieu, Joâo Heitor a souligné l’importance “historique” de ce manifeste d’une jeune issue de l’immigration. En quelque sorte, son initiative et son engagement rappellent aujourd’hui les combats démocratiques auxquels l’immigration portugaise a participé dans la vie politique et sociale en France depuis les années soixante.” Arthur Porto

https://www.change.org/p/citoyens-portugais-ou-d-origine-portugaise-en-france-unis-contre-l-extreme-droite?